Agriculture de conservation : les valeurs d'Actisol

Depuis sa création, notre entreprise s’est donnée comme ligne directrice de travailler avec respect et en corrélation avec l’écosystème de vos parcelles. Notre vision de l’agriculture s’oriente vers la valorisation de votre capital sol.
agriculture de conservation

L'agriculture de conservation, qu'est-ce que c'est ?

Apparu en 1997, le terme Agriculture de Conservation a été pensé pour pallier à l’agriculture intensive des 50 dernières années qui appauvrissait les sols.

Ce modèle d’agriculture agroécologique, met en avant le travail des agriculteurs en partenariat avec la nature et les éléments aidant à une production plus respectueuse, plus rentable et équilibrée d’un point de vue chimique, écologique et structurel.

L’agriculture de conservation des sols (ou ACS), est l’ensemble des techniques culturales permettant de conserver la richesse d’un sol (terres arables) mais aussi d’améliorer des terres dégradées. Elle permet d’augmenter le capital d’un sol en favorisant sa vie biologique et microbienne.

Ces dernières concourent aux échanges nécessaires d’un sol en bonne santé et à la conservation et la restitution de l’eau. L’ACS permet d’accroitre la productivité d’une parcelle sur le long terme en utilisant moins d’intrants.

Comment faire de l'agriculture de conservation ?

L’Agriculture de conservation fait appel à une étude préalable de son sol, de ses pratiques culturales et de ses objectifs.

La mise en place d’une couverture permanente de son sol en inter culture ou en production est la base de l’ACS. Les échanges entre le sol et la plante sont indispensables afin de conserver et de développer une vie riche et active.

Le choix des couverts se fait en fonction des exigences du climat, du sol de la parcelle et de l’exploitation. Il existe trois familles de couverts qui disposent chacune de leur utilité.

Privilégier un mélange de ces espèces garantie une levée maximale selon les aléas climatiques :

La couverture végétale apporte ce dont le sol a besoin en maintenant sa structure et en évitant les tassements.

L’ACS, préconise un travail du sol réduit et un semis direct ainsi qu’un apport d’intrants raisonné afin que l’activité biologique naturelle du sol soit le moins impactée. Cette réduction de travail permet de conserver la matière organique présente afin de la restituer aux cultures.

Ce système d’agriculture préconise également la diversification des cultures sur une parcelle avec des rotations longues. Ces dernières permettent de ne pas toujours consommer les mêmes ressources du sol et donc de renouveler celles utilisées.

ACS

Les avantages de l'agriculture de conservation

En reprenant les 3 piliers de l’ACS, un des premiers avantages est la diminution du poste de dépense d’énergie fossile. En limitant le travail du sol, la consommation des engins à moteur diminue fortement et limite les gaz à effet de serre.

Tout comme l’utilisation raisonnée des intrants, l’économie engendrée par la mise en place de cette technique agroécologique impacte positivement les dépenses des exploitants. A cela vient s’ajouter le respect de la vie du sol qui n’est plus détruit par des passages répétés.

Le retour d’une biodiversité terrestre et aérienne grâce aux couverts permanents est un avantage indéniable. Outre les organismes du sol, dont les vers de terre, l’implantation de couverts permet de redonner un nouveau souffle à la faune aérienne. Les couverts végétaux laissent un sol aéré, tempéré, qui conserve son humidité, ne se lessive plus et stock les éléments nutritifs indispensables aux cultures. Les adventices sont également limitées dans leur développement.

La destruction de ces couverts végétaux permet de restituer de la matière organique indispensable à la fertilité des sols et aux organismes le peuplant.

Les rotations de cultures évitent également le développement plus rapide de maladies et de ravageurs impactant la production. A contrario, les auxiliaires de culture et la biodiversité s’en voient naturellement favorisés.

Actisol et la conservation des sols

L’Agriculture de conservation est à la base des réflexions chez Actisol depuis les années 60. Nos matériels ont été pensés et développés afin de travailler dans la verticalité du profil. Tout cela dans le respect des règles agronomiques qui nous sont chères.

Avec l’invention de la technique dite de fissuration par Actisol nous créons une macroporosité mécanique favorisant une prospection racinaire profonde. Chez Actisol nous parlons de verticalisation du profil.

La dent droite Actisol, fine et fluide, pénètre sans retournement ni bouleversement des horizons afin de préserver les couches fertiles tout en laissant plus profondément les couches plus stériles. La vie microbienne et la flore restent donc à leur milieu pour optimiser leur rôle dans la couche arable.

Cette méthode et ce procédé technique unique, Actisol en est le précurseur. Préserver votre capital sol est notre objectif premier. Notre gamme complète a été conçue selon vos demandes et pour répondre à vos problématiques agricoles, viticoles ou maraichères.

Nous innovons et adaptons nos matériels agricoles continuellement à l’avant-garde ou plus conventionnellement. Polyvalents et durables dans le temps, ils suivent le mouvement vers une agriculture plus durable et raisonnée.

Call Now Button